Aller à la barre d’outils

Grand Prix de France F1 2016

Accueil Forums Discussions générales Les courses Grand Prix de France F1 2016 Grand Prix de France F1 2016

#22165
Peugeot
Participant

Mon petit feedback d’organisateur tant que c’est chaud:
D’abord ma petite déception, c’est que ‘seulement’ 20 pilotes F1 étaient présents alors que notre position géographique et la météo (quoi que) étaient favorable. Je voyais bien une petite dizaine de F1 en plus.

Ensuite je suis vraiment satisfait de participer par ce GP2016 à l’animation et au développement de la F1 en France, dans la ligue et dans mon club, mais aussi de manière périphérique de la piste électrique et de l’auto RC en général. si, si, sincèrement.

Ce n’était pas facile de rassembler les bénévoles pour une course encore pas très connue (hors microcosme de la piste élec) dans une période de vacances, leur demander de se traîner sur un bitume à 65° plutôt que de boire un pastis dans une piscine (notez que pour la boisson on s’est rattrapé). Bref, on a pu vous faire cela du mieux que l’on pouvait avec les gens dispo, d’où l’absence de contrôle technique (ce que je me suis permis à l’occasion de cette amicale et des personnes présentes, et de toute façon comme le dit la rumeur tout le monde triche, on est bien sur un pied d’égalité. A ne pas prendre au pied de la lettre, je précise pour nos amis lecteurs COTOREP), ainsi que d’un directeur de course véritable car je ne suis pas assez expérimenté pour cela.
L’équipe a fait le job et notre jeune Anne Marie en tête, qui a repoussé ses vacances pour vous. Je les en remercie tous les jour, et encore plus pour ce WE.

J’espère que vous avez apprécié notre piste qui est absente depuis trop longtemps a mon avis des calendriers nationaux en 1/10 elec (je précise que c’est un choix du club, n’y voyez pas une critique fédérale facile comme on en croise beaucoup). Refaite à neuf niveau revètement, le traitement au sirop (de menthe) réalisé pour la course de ligue 3 semaines auparavant a suffit à lui préserver pour ce GP un grip jugé suffisant, mais c’est vrai que la température l’a rendue très sollicitante pour les pneus caoutchouc. Les vibreurs énormes en béton ont été remplacés par une légère pente et une large peinture pour l’accroche visuelle.

La partie préparation de la course a été bien plus contraignante que pour une course de ligue, avec les 2 jours à gérer + le BBQ du samedi, que j’ai du décider seulement après avoir des garanties de présence des bénévoles différents de ceux de la journée. Pour moi le boulot est quasi le même en préparation que pour un CF à 80 pilotes aguerris, car on a aussi pour ce GP des personnes qui ne roulent pas en course nationales régulièrement, il faut communiquer pour aller chercher les pilotes et réclamer les infos que l’on obtient facilement chez des routards des grandes courses.
C’est aussi ce qui fait le charme de ce GP pour moi: la pluralité au niveau des pratiques, mais tous avec la même passion. Cela m’évoque l’esprit des 24h du mans ou les protos cotoient les amateurs décomplexés dans un esprit ‘gentlemen drivers’.

Au niveau du déroulement, le nombre des pilotes présents nous a permis d’avoir une certaine souplesse, ce qui est nécessaire lorsque l’on doit enchaîner sur une finale à perdre dans les heures qui viennent… Nous ne sommes malgré tout pas restés globalement loin des timings convenus, à quelques minutes près. Je pense que le temps de roulage a été présent avec l’ouverture possible dès le vendredi après-midi, des essais libres et contrôlés le samedi matin, réouverture de la piste pour des roulages libres jusqu’à 19h le samedi, et encore 5 manches le dimanche (étaient prévues 6 mais réduites à la demande des pilotes).

Sur la piste, le spectacle était bien présent avec du gros niveau devant et très serré en F1, et quelques très belles carro dans les 2 catégories.
Petite satisfaction personnelle aussi pour la manche pan car, caté de mes débuts en piste élec (c’était avant hier tout juste), et une voiture victorieuse très bien menée et à peine surmotorisée. Des matériels très disparates et des niveaux assez proches dans le peloton duquel je m’extirpe en dernière manche avec la course de ma vie (ce soir je dos le téléphone à la main et à coté de la boite aux lettres en attendant les propositions de sponsoring).Encore respect à M.Favier pour son fair play et ses performances, beaucoup de plaisir sur cette course (en tout bien tout honneur, cela va de soi).

Que dire de l’ambiance de ce WE et de ce samedi soir…je n’avais jamais connu cela au BMVRC et dans le mileu de la rc plus généralement.
Pour la recette: une dose (ou 2 ou 3 ou..) d’apéro, un peu de melon, de saussice, de merguez, de cote de porc, et puis tiens encore un peu de saucisse, un coup de rosé de Beaumont Monteux (derrière la cravatte), les abricotes de la Drôme, une pastèque, des bouteilles louches pour finir la soirée, du genre à déchausser les dents et à dégraisser les pneus. Bref, des moments innoubliaux comme dirait Elie Semoun, surtout pour le jeune couple qui c’est permis une folle lune de miel dans notre chalet de comptage.

Merci à tous pour votre présence et au plaisir de vous recroiser sur les circuits de France et de Nevers (parce la Navarre, je ne suis pas sûr qu’il y ait un circuit)

Hugues Peugeot
un homme usé mais satisfait